• Lib.

L’accessibilité universelle dans les espaces de travail


Quand les personnes pensent aux mots accès handicapé, leur esprit pense surtout aux handicapés physiques tels que les personnes en fauteuil roulant, malvoyants ou malentendants.

Mais en réalité, un handicap ou une déficience peut être assez subtile et peut ne pas être permanente. De plus en plus d’employeurs commencent à reconnaître que le spectre des handicaps s’étend au-delà du visible et du physique.

Et, bien sûr, chaque jour, une personne peut avoir une affection de courte durée, telle qu'une blessure sportive douloureuse, de stress ou tout simplement un mal de tête. Malgré une déficience temporaire, l'employé peut parfaitement avoir une journée de travail productive s'il est capable d'accéder au type d'espace de travail approprié.

Environ 3,8 millions de Canadiens adultes ont déclaré être limités dans leurs activités quotidiennes à cause d’une incapacité en 2012, soit 13,7 % de la population adulte.

Au Québec ce même taux est de 7 % chez les personnes âgés de 15 à 64 ans.

Toujours au Québec, la Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale a été adoptée en 1978. À la suite de sa révision en profondeur par l’Assemblée nationale en 2004, elle est maintenant intitulée Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale.

En complément de cette Loi, la politique gouvernementale À part entière : pour un véritable exercice du droit à l’égalité a été adoptée en 2009.

Selon La Loi, une personne handicapée est : « Toute personne ayant une déficience entraînant une incapacité significative et persistante et qui est sujette à rencontrer des obstacles dans l'accomplissement d'activités courantes ». Cette définition s’applique à tout individu, femme ou homme, ayant une déficience. Il peut s’agir d’un enfant, d’un adulte ou d’une personne aînée.

En ce qui a trait à l’incapacité, elle peut être motrice, intellectuelle, de la parole ou du langage, visuelle, auditive ou associée à d’autres sens. Elle peut être reliée à des fonctions organiques, ou encore, liée à un trouble du spectre de l’autisme ou à un trouble grave de santé mentale.

Le travail est essentiel à la sécurité économique des individus ayant une déficience et à leur inclusion sociale. L'emploi contribue à la santé physique et mentale, au bien-être personnel et au sens de l'identité. Le revenu de l’emploi augmente l’indépendance financière et le niveau de vie.

Bien que certaines personnes naissent avec un handicap, beaucoup le deviennent. Une personne peut devenir handicapée à la suite d’un incident sur son lieu de travail, d’un accident de voiture ou développer une déficience en vieillissant.

Lorsque votre lieu de travail dispose déjà d’un accès handicapé, vous pouvez facilement prendre en charge la nouvelle invalidité de votre employé. Parce que vos locaux sont accessibles, vous n’avez pas à supporter le coût d’une rénovation onéreuse, ni pire, la perspective de perdre votre salarié pendant un certain temps.

Design universel = conception inclusive

Combien de personnes dans votre bureau ont une forme de handicap? Vous pourriez être surpris. On estime qu'environ un employé sur trois a un besoin particulier qui nécessite des aménagements et se débrouillent tout simplement du mieux possible avec son lieu de travail. La bonne nouvelle est que davantage d’entreprises vont bien au-delà des exigences de base et créent de manière proactive des bureaux qui permettent aux personnes de toutes capacités de devenir aussi productives que possible.

Le concept appelé « design ou conception universelle», a pour objectif d'inclure tous les travailleurs dans le lieu de travail de l'organisation. L’idée fait référence à un large éventail de façons de créer des bâtiments, des produits et des environnements intrinsèquement accessibles aux personnes avec ou sans incapacité résultant du vieillissement ou d’autres conditions, sans nécessiter d’adaptation ou de mise à niveau.

L’objectif est de fournir un lieu de travail accueillant, permettant à chacun d’atteindre les zones nécessaires et d’utiliser pleinement le matériel et les ressources du bureau.

Le terme «conception universelle» a été inventé à l'origine par Ronald L. Mace, architecte, concepteur de produits et éducateur de renom américain. Il a été développé avec la publication en 1963 de « Designing for the Disabled » puis en 1997 de « Designing for the Disabled: The New Paradigm » de Selwyn Goldsmith.

Goldsmith a eu l’idée de l’abaissement du trottoir ou de la bordure de trottoir, qui est maintenant une caractéristique courante dans les traversées de rues du monde entier.

Depuis lors, les pratiques de conception inclusive ont été développées par le mouvement Design for All et de nombreuses organisations de normalisation et de conception. En 1989, Mace a créé le Center for Universal Design de la North Carolina State University, qui est devenue la principale source d'informations, d'assistance technique et de recherche sur le sujet.

Au Québec, les pratiques de conception inclusive sont régies par le Code de construction du Québec, chapitre I, Bâtiment et Code national du bâtiment – Canada 2005 (modifié), liées principalement à la section 3.8. Conception sans obstacles. Ce Code est une publication contenant les exigences minimales concernant la sécurité et l’accessibilité. Son objectif est d’assurer à toute la population l’accès aux bâtiments et leur utilisation de façon uniforme et en toute sécurité. Il indique notamment que : « La notion d’accessibilité doit être présente à chacune des étapes de la conception pour obtenir un bâtiment entièrement accessible aux personnes ayant un handicap, et ce, sans compromis sur le design. »

Votre espace de travail est-il conçu pour l'inclusion ?

Pour de nombreuses organisations, l'inclusion devient un problème critique car un nombre croissant d'employés sont susceptibles d'avoir un handicap ou une déficience. En particulier, les baby-boomers vieillissants sont sujets à des problèmes de mobilité, d'audition ou de vision à mesure qu'ils vieillissent. En même temps, les millénaires entrants sont plus susceptibles que les travailleurs âgés d'avoir été diagnostiqués avec un trouble du spectre autistique, un déficit de l'attention, et d'autres troubles cognitifs ou de santé mentale moins visibles.

Pour les entreprises confrontées à une pénurie de talents ou de main d’œuvre (vous pouvez consulter notre article de blogue traitant de la pénurie de main d’œuvre : https://www.lib.space/single-post/2018/12/13/P%C3%A9nurie-de-main-d%E2%80%99%C5%93uvre-et-solutions-envisageables)et de nombreuses autres entreprises, l'offre d'un lieu de travail conçu pour l'inclusion fournit un avantage majeur dans la lutte pour les talents et le personnel. Concevoir pour l'inclusion ouvre la porte à un bassin de recrutement plus large sans se focaliser indûment sur les personnes ayant des besoins spéciaux.

Donc concevoir pour l'inclusion dès le départ permet d'éviter plus tard la nécessité d'un accommodement rétroactif et crée également un lieu de travail beaucoup plus attrayant.

Un aspect clé de cette approche est qu’elle évite de séparer ou de stigmatiser les employés ayant des besoins spéciaux, leur permettant de se concentrer sur le travail sans avoir à demander une adaptation ou à attirer l’attention sur leurs besoins particuliers.

Il est clair que ces caractéristiques de conception intéressent également les personnes non handicapées. En fait, les meilleures pratiques en matière de stratégie pour les lieux de travail modernes englobent des idées naturellement inclusives, telles que la fourniture d'espaces de travail différents pour différents types de travaux et de styles de travail. Une personne atteinte de TDAH ou d'un trouble de l'humeur pourrait préférer un espace de travail calme avec un éclairage de tâche, mais une personne travaillant sur un projet complexe avec un délai serré le ferait également.

Concevoir pour l'inclusion est une solution gagnante pour les entreprises et les travailleurs.

Donner vie au design inclusif

Contrairement à la perception populaire, concevoir pour l'inclusion ne nécessite pas forcément des mises à niveau coûteuses ou des ajustements radicaux de l'aménagement du lieu de travail. En fait, les concepts de bureaux modernes ouvrent déjà la voie.

Par exemple, les agencements de bureaux actuels offrent de plus en plus de possibilités d’espaces de travail pour différents types de travail et préférences. Une personne atteinte de TDAH, par exemple, peut simplement choisir l’espace de travail qui lui convient le mieux ce jour-là, et non un bureau «spécial» réservé aux personnes ayant des besoins spéciaux.

En mettant davantage l'accent sur la santé et le bien-être des employés en tant qu'éléments clés de la productivité, des fonctions telles que les bureaux assis sur pieds et l'éclairage circadien ont été introduites dans les bureaux. Ces fonctionnalités profitent à tous les employés, mais sont particulièrement significatives pour ceux qui sont sensibles à la lumière, à la température ou aux polluants de l'air intérieur.

Les petites fonctionnalités peuvent faire une grande différence en termes d'accessibilité et d'inclusion.

Quelques exemples de conception accessible qui incluent des fonctionnalités que vous pouvez déjà expérimenter quotidiennement :

  • Suivez la «règle du poing fermé», dans laquelle les unités de stockage et autres équipements ont des poignées en U, des loquets à poussoir, des portes à charnières latérales et d'autres éléments pouvant être actionnés avec un poing fermé, ce qui signifie que tout le monde y aura accès. Dans les toilettes et la salle de repos, utilisez des leviers plutôt que des boutons.

  • Inclure des rampes au lieu de ou en plus des escaliers.

  • Utilisez différentes couleurs pour les surfaces horizontales et verticales, y compris les changements d'élévation, pour aider les personnes malvoyantes et pour réduire les risques de trébuchement et de chute.

  • Fournissez des poignées à levier au lieu de poignées de porte ou installez des portes qui peuvent être ouvertes avec un coude ou même le bout de votre nez pour faciliter l’entrée et la sortie des personnes ayant une dextérité limitée - ou portant un ordinateur portable et une tasse de café.

  • Adoptez un éclairage réglable à l'aide d'un panneau tactile plutôt que des interrupteurs à bascule ou de petits boutons. Préférez également les interrupteurs d'éclairage à écran plat plutôt que de petits interrupteurs à genouillère nécessitant de la dextérité.

  • Mettez en place un système d’option d'éclairage de plafond et de tâche.

  • Éliminez les obstacles dans la ligne de circulation dans les couloirs et les espaces ouverts.

  • Prévoyez de larges portes, couloirs intérieurs et alcôves offrant un espace de rotation généreux.

  • Fournissez des stores ou des rideaux aux fenêtres pour réduire les reflets sur les écrans d’ordinateur.

  • Installez des espaces de travail silencieux et des contrôles environnementaux pour les personnes sensibles au bruit, à la lumière, à la chaleur ou au froid.

  • Investissez dans des chaises et des bureaux réglables, avec des espaces de rangement à portée de main pour tous les employés et des supports ergonomiques pour clavier et ordinateur.

  • Installez des alarmes de sécurité multisensorielles (auditives; visuelles) et des instructions en gros caractères faciles à lire pour les équipements de secours et de sécurité.

Il est également possible d’intégrer des caractéristiques de conception inclusives sans compromettre l’esthétique. Là où les versions précédentes de produits de conception universelle étaient utilitaires plutôt que disgracieuses, l'industrie du bâtiment a rattrapé la demande croissante. Aujourd'hui, il n'est pas difficile de trouver des produits de construction et de design d'intérieur qui favorisent l'accessibilité avec style, à un coût raisonnable.

Les technologies de construction intelligentes sont la prochaine frontière pour la conception inclusive. Déjà utilisés dans de nombreux bâtiments, les systèmes de bâtiment intelligents s'adaptent automatiquement aux conditions en temps réel, maintenant une température et un flux d'air stables pour éviter les zones excessivement chaudes ou froides et améliorer la qualité de l'air intérieur.

Certains lieux de travail fournissent désormais des applications mobiles que les employés peuvent utiliser pour définir leurs niveaux d’éclairage, leur température et même les stores de leurs fenêtres pour personnaliser leur espace de travail.

En plus de fournir ces avantages en termes de productivité, les technologies de bâtiments intelligents réduisent les coûts en optimisant les performances des bâtiments.

Vous désirez construire un nouvel espace de bureau accessible ou modifiez le vôtre pour le rendre inclusif ?

Lib. peut définitivement vous aider à ce que l'aménagement de votre bureau soit conforme, accessible et BEAU pour tous, indépendamment de leur condition.

#inclusion #accessibilité #accessible #bonheurautravail #productivité #environnementdetravail #projetdebureau #designconstruction #pénuriemaindoeuvre #espacedetravail #conceptionuniverselle

  • LinkedIn Lib.space
  • Facebook Lib.

Tous droits réservés. ©2020  Lib. aménagement de bureau inc. RBQ: 5656-6136-01